Les caractéristiques paysagères


Situé au nord-ouest de la Wallonie, cet ensemble paysager regroupe les territoires de la région hennuyère situés de part et d’autre de la plaine de la Haine. L’ensemble limoneux hennuyer présente conjointement un relief de plaine (plaines de la Lys et de l’Escaut) et de bas-plateau où alternent des interfluves bombés orientés sud-ouest – nord-est et des versants doux. Seules variantes dans cet ensemble au relief calme et assez uniforme, les buttes et collines situées au nord-est de Tournai sont à rattacher au système des collines de la bordure sud de la Flandre.

Au nord, la plaine scaldienne* ne dépasse pas les 30 m d’altitude tandis que les collines s’élèvent jusqu’à 130 - 150 m. Plus à l’est, le bas-plateau limoneux hennuyer s’élève progressivement jusqu’à atteindre 100 m d’altitude dans sa partie nord et jusqu’à 180 m d’altitude dans sa partie sud.

L’occupation du sol y est dominée par les labours qui s’étendent partout, à l’exception des creux du relief forgés par les cours d’eau et des abords de l’habitat, domaines de l’herbage. Les boisements les plus importants se localisent sur les pentes les plus accentuées des collines et sur les moins bons sols. Çà et là, de petits bosquets parsèment les paysages. A noter encore que la maille parcellaire des prés et des labours se resserre progressivement du sud vers le nord.

Les caractéristiques de l’habitat diffèrent également du nord vers le sud. Au nord de l’axe Tournai et Ath, à l’exception de la zone d’urbanisation quasi continue de Mouscron, c’est la dispersion de l’habitat qui domine. Au sud de cet axe, par contre, l’habitat est groupé (le plus souvent en villages de réseau routier) épargnant, dans l’intervalle, de larges zones cultivées.
(NB : Seule la commune de Bernissart a été identifiée dans l’ensemble de la Haine et de la Sambre).

Source : (Copyright CPDT)