Suis-je concerné par ce projet ?

Oui, certainement. Habitants de Wallonie picarde, nous sommes tous concernés !

À titre individuel :

Vous pouvez contribuer à arborer votre lieu de vie : clôture de la parcelle, fruitiers, arbre isolé …
C’est l’occasion de remplacer une haie exotique (thuya, lauriers-cerises, faux-cyprès, épicéas …) qui, en dehors de constituer un mur vert, est inesthétique et un désert biologique.

À titre collectif :

Vous êtes membres d’une association, d’une école, d’une collectivité, vous pouvez vous mobiliser autour d’un projet de plantation. C’est l’occasion de donner du sens à un groupe, d’échanger, de faire ensemble, en toute convivialité.

À titre professionnel :

Dans votre sphère de compétences, vous pouvez intégrer le végétal dans votre pratique.

  • Gestionnaires de territoire, d’infrastructures, architectes … le végétal peut améliorer la qualité de votre projet.
  • Entrepreneurs, vous pouvez améliorer les abords de votre entreprise et donc le cadre de vie de vos travailleurs. Et pourquoi pas les associer au projet pour renforcer l’esprit d’entreprise ?
  • Agriculteurs, l’agroforesterie est un mode d’exploitation qui peut très favorablement accompagner vos pratiques. Les haies peuvent jouer de multiples rôles favorables aux cultures.
  • Chasseurs, l’intérêt cynégétique des haies n’est plus à démontrer : perdrix, pigeons ramiers, lièvres, lapins … bénéficient de leurs couverts et s’y alimentent.